De casque d’or au salon de massage Suisse

annuaire-escort-girl

On va faire le grand écart et vous racontez l’histoire de la prostitution de Casque d’or jusqu’au système organisé des escorts-girls dans les maisons closes Suisse.

C’est seulement à l’âge de 14 ans que Casque d’or a commencé à faire le trottoir. Cette enfant de pauvre n’avait pas d’autres choix que d’imiter les dames du quartier, celles qui sont recouvertes de bijoux et qui ont un peu d’argent en poche.

Casque d’or est une fille d’ouvrier et commence par vendre ses passes pour cinquante sous. Une bouchée de pain surtout quand on sait que les autres prostituées du bordel gagnait 6 francs par client. Mais il faut se rendre compte qu’en 1890, un petit garçon employé comme polisseur avait un salaire journalier de 15 francs par jour et qu’une balayeuse gagnait 1 franc 50 par jour. Autre exemple, le facteur était embauché en début de carrière pour 2 francs par jour et doublait son salaire 10 ans après.

Rien à voir avec une superbe escort girl du site annuaire escort girl nikky.

La tentation de devenir une travailleuse du sexe est grande, non sans raisons. Les salaires sont faibles et la demande est là. Alors comme de nombreuses filles de l’époque, Casque d’Or commence à se faire connaitre…

Le travail des femmes mal payé

La plupart des femmes au 19ème siècle travaille comme ouvrière : corsetières, couturières, blanchisseuses, fleuristes et gagent rarement plus de 2,50 francs par jour. Une ouvrière efficace peut gagner 3 francs par jour pour une journée de 12 heures de travail.

Dans les familles les plus modestes, seule devenir prostituée offre un meilleur rythme de vie. À l‘époque, une prostituée place de la bastille à Paris fait en moyenne 6 passes par jour, c’est à dire 18 francs par jour.

La prostitution au 21 ème siècle

Rassurez-vous les choses ont changé. Aujourd’hui, une escort girl a le choix de gagner sa vie autrement. C’est toujours son libre arbitre qui guide ses pas. Leur histoire est incomparable aux prostituées de la belle époque.

Aujourd’hui, le monde des maisons closes est codifié par une morale et un code de bonne conduite partagé entre deux adultes consentants. Les filles sont majeures et leur métier en Suisse est protégé par la législation.

La seule chose qui n’a pas changé, c’est la possibilité de gagner correctement sa vie. Le salaire d’une escort girl peut grimper à plus de 10000 euros par mois.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*