Comment écrire un scénario ?

raconter une histoire-scénario

Avant de vous lancer dans l’écriture d’un scénario, il va falloir trouver une bonne idée. Raconter une histoire pour le cinéma est un exercice technique. La forme du texte correspond à un découpage technique et les mots doivent finalement décrire avec précisons une image, un dialogue et un jeu d’acteur réalisable. Seul, le lecteur, souvent le réalisateur, peut valider votre scénario.

Raconter une histoire pour le septième art est une chose complexe. Quelques conseils peuvent vous aider, mais rappelez-vous toujours que la persévérance et l’inspiration sont des qualités indispensables !

Quelques conseils ne vous seront pas superflus.

Qu’est-ce qu’une bonne idée de scénario ?

Comment réussir à écrire ce que, comme scénariste nous aimerions voir au cinéma ? Comment passe-t-on d’une idée, d’un « flash » de quelques lignes à un scénario de long-métrage ? Comment savoir si une idée tiendra la route pour un long-métrage ou qu’elle n’est au contraire « génial » que dans un clip de cent vingt secondes ?

L’erreur la plus répandue parmi les créateurs, inventeurs et penseurs, mais surtout, malheureusement parmi les scénaristes est d’éliminer une idée avant d’en avoir mesuré le potentiel, ou, dit autrement, mesuré la faisabilité, l’élasticité si on peut dire et le potentiel de devenir un scénario de film. « Ce n’est pas une bonne idée » se dit-on — toujours — trop rapidement.

Pour écrire un scénario, raconter une histoire, il n’existe pas de bonnes ou mauvaises idées. C’est toujours la créativité, le talent artistique qui rend une idée exploitable et crédible.

En tant que scénariste, c’est cette singularité — la nôtre, celle qui fait que nous sommes qui nous sommes et personne d’autre — qu’il nous faut trouver et exploiter. C’est aussi souvent ce qui différencie un « bon » d’un « mauvais » scénariste.

Tout se joue dans la relation qu’entretient le racontant avec le raconté. C’est dans la rencontre entre vous et l’idée, c’est dans les sensations, émotions, images, sonorités, couleurs et situations qu’elle évoque et suscite en vous et éventuellement chez « l’autre » qui fera que cette idée aura une longue ou courte vie sur votre table d’écriture et éventuellement à l’écran.

Par où commencer l’écriture d’un scénario ?

Si une image vaut mille mots encore faut-il les écrire. Et si toute idée est bonne à dire, rien ne nous empêche (à par soi) de déclencher notre processus d’invention et notre démarche d’écriture à partir d’une liste de noms inscrits dans un registre quelconque, à partir d’une photo, d’un papier trouvé, d’un « baiser volé ». On peut aussi préférer se plonger dans l’adaptation d’un classique ou alors se remémorer une histoire personnelle. L’important est de ne jamais négliger la puissance dramaturgique éventuelle d’une intuition récurrente, la résonance d’un souvenir, d’une présence à ses côtés, d’une phrase entendue à la volée, etc. L’important pour avoir envie d’écrire un scénario est que l’idée, votre idée : 1) vous inspire 2) que vous puissiez en élaborer un contenu (un sujet) et 3) qu’elle soit, une fois développée déclinable sur une durée x (court, moyen, long métrage, série télé) sous forme de séquences, scènes, moments clés, personnages, sons, images, espace et temps. C’est ainsi que votre idée deviendra récit, scénario et éventuellement film.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*